Aperçu sur le maquillage permanent des sourcils

Le maquillage permanent a dernièrement fait couler beaucoup d’encre. Il s’agit d’un traitement qui permet de présenter un visage maquillé pendant quelques mois. Il constitue une solution pratique pour les femmes qui n’ont pas beaucoup de temps à accorder tous les jours à leur mise en beauté. Plusieurs zones corporelles peuvent profiter de la dermopigmentation dont les régions périoculaires.

Maquillage permanent : les zones concernées

Le maquillage permanent est la promesse d’une mise en beauté qui ne craint ni la pluie,  la séance de piscine ou  la sueur. C’est le must quand on n’a pas le temps de se pomponner le matin et durant tout le reste de la journée. Et si en pensant à cette pratique, c’est le contour des lèvres foncées qui vient directement à l’esprit, il faut savoir que cette image est désormais révolue. En effet, les techniques se sont de plus en plus perfectionnées et ont un fini très naturel.

D’ailleurs, à l’instar des bouches pulpeuses et naturellement colorées, on peut également redonner de l’intensité au regard grâce à l’embellissement permanent des sourcils. Finis les poils trop fins, asymétriques ou mal-dessinés, il est aujourd’hui possible d’avoir les yeux d’une diva au saut du lit. Plus besoin de zapper le petit déjeuner pour redessiner les sourcils avec une touche de crayon. Il suffit d’opter pour une couleur de pigment qui épouse parfaitement sa carnation. Selon les facteurs et la nature de la peau, les résultats durent entre deux et cinq ans.

Ce qu’il faut savoir avant de se lancer

Pour les femmes qui ont la chance d’avoir un teint de porcelaine, le maquillage permanent pour  sourcils est l’accessoire idéal. Avant de se lancer, il faut tout de même savoir que même si les traits font illusion, ils ne possèdent pas de volume. Adeptes du naturel absolu, l’absence de relief peut constituer un réel blocage. Toutefois, ce genre de make-up offre un aspect soigné et quasiment invisible. Pour avoir une idée du résultat final, il suffit de faire un essai avec un crayon. Le rendu est relativement similaire.

 

Par ailleurs, il est également nécessaire de noter que cette pratique relève de la technique de la dermopigmentation, tout comme le tatouage. Il consiste donc à utiliser un appareil électrique et des aiguilles afin de placer les pigments sous les couches supérieures de la peau. Ainsi, il faut faire attention quant au choix de l’institut. Il est conseillé de se renseigner sur les conditions d’hygiène ainsi que sur les tarifs pratiqués.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *